©2019 Les Thérapeutes du Couple

  • murielmounoury

Les enjeux de la famille recomposée

Ou la difficulté de préserver sa relation amoureuse


Préserver son couple au sein d’une famille recomposée est une des grandes aventures des évolutions des modèles familiaux actuels.

Les divorces et les recompositions qui en découlent créent des enjeux relationnels au sein du couple qui, même s’ils ont été anticipés, dépassent souvent les couples.

En tant que thérapeute de couple, nous sommes naturellement sollicité par des couples vivant ces nouveaux modèles familiaux.

Ce qui me frappe dans leurs échanges, c’est la place dégradée que prend le couple amoureux et conjugal, laissant la place au mieux à un couple parental, au pire à deux partenaires faisant clan avec ses propres enfants et faisant de fait disparaître le couple conjugal.

Les enfants et les différences d’éducation, la jalousie entre enfants, les différences de choix dans la scolarité, les déséquilibres patrimoniaux sont autant de sujets qui mettent à mal la relation de couple et opposent les deux conjoints.

Dans des familles « classiques », papa, maman et les enfants, ces tensions existent également mais de manière beaucoup moins exacerbée.

Et surtout, elles ne pèsent pas autant sur le couple et sa longévité.

Les sujets de tension dans le couple nés des différences d’éducation sont autant de symptômes des difficultés du couple recomposé et sont déviés pour éviter de traiter le réel engagement dans le couple, les questions des frontières (entre le couple et les enfants, le couple et les ex-conjoints) et d’intimité au sein du couple amoureux et fait naître une relation de pouvoir masquée par des principes et des valeurs différents.

Et souvent je fais part de mon étonnement «et où est votre couple ? ».

Je pense à ce couple de 60 ans, Jacques et Aline, remariés depuis 12 ans, ayant 6 enfants à eux deux, tous issus d’une première union (1 pour Aline et 5 pour Jacques) qui viennent me consulter parce que Jacques ne supporte plus la fille d’Aline et qu’il souhaite que celle-ci ne vienne plus lors des réunions et vacances où ses enfants sont conviés, car son mode de vie et son comportement heurteraient ses enfants et risqueraient de les faire fuir.

Ou de ce couple installé depuis 6 ans qui se déchirent sur des questions de rangement de la maison, lui estimant que sa compagne et ses enfants, ne le respectent pas en ne rangeant pas et salissant la maison, et se désintéresse totalement des enfants, ne leur parlant pas et essayant de les éloigner le plus possible de lui en se renfermant dans un mutisme « bruyant ».

Ou encore ce couple dont la femme avait deux enfants d’une première union et qui ont eu un enfant ensemble, qui, se déchirant sur des modes d’éducation ont décidé sans l’expliciter, qu’elle s’occupe de l’éducation de ses propres enfants et que lui se charge de celle de leur fille commune.

Ainsi, le couple disparaît derrière les questions éducatives et les sujets d’intendance.

Ce qui avait fait couple à l’origine, l’amour et la volonté de créer une nouvelle famille a fait place à une lutte de pouvoir et un partage difficile des territoires.

Il apparaît que l’envie et la volonté de réengagement de départ dans une nouvelle vie, a été insuffisamment parlé et les exigences qui sont portées sur le nouveau couple sont beaucoup plus forts que dans le couple initial. «  Je ne me suis pas séparé.e pour supporter cela » «  si il ne m’accepte pas tel/telle que je suis, je n’ai pas de raison de rester » «  mes enfants ont déjà subi la séparation, je ne vais pas en plus leur imposer un beau-parent peu aimant ».

Ainsi, au fil du temps, toutes les questions qui n’ont pas été abordées ou insuffisamment creusées, au moment de la constitution de ce nouveau couple réapparaissent mais sous le couvert de problèmes collatéraux : comment je m’engage dans ce couple, comment mon couple initial et mes déceptions vont influencer la construction de ce nouveau couple, est ce que je me sens coupable de la séparation vis à vis de mon ex et/ou de mes enfants et qu’est ce que cela implique, quelles sont les frontières que nous souhaitons mettre en notre couple conjugal et nos fonctions parentales, quelle loyauté je continue à avoir avec ma famille initiale…

Autant de sujets qui doivent être questionnés et régulièrement revisités en mettant au centre le couple conjugal : que voulons nous ensemble, en quoi toutes ces vaguelettes du quotidien viennent heurter notre couple, sommes nous engagés dans la durée ou notre passé nous a t-il appris qu’une séparation est possible et que nous ne sommes pas prêts à accepter les différences de culture et de comportement ?

Et pourtant c’est bien la rencontre de ces deux personnes et la formation de ce couple qui est à l’origine de cette nouvelle famille.

C’est vous qui avez eu envie de retenter l’aventure et de vous donner la chance de construire une nouvelle histoire d’amour. Vous avez associez vos enfants, votre famille, vos amis dans cette nouvelle page de votre histoire et ils seront heureux s’ils vous sentent heureux. Bien sûr ce nouveau partenaire est différent du précédent, et apporte avec lui son histoire, ses craintes et ses failles, mais c’est aussi pour cela que vous l’avez choisi. Et pas pour cela que la relation peut être mise en question régulièrement car elle ne répondra certainement pas en totalité pas à l’idéal que vous aviez imaginé pour cette seconde histoire.

Prenez soin de votre couple, il vous le rendra.


Muriel Mounoury

Thérapeute du Couple à Paris et La Rochelle