• jean-paul SAUZEDE

Inventons le couple !

Petite éloge de la conflictualité au sein du couple.


Nous voici avec la possibilité d’oser, autrement. Mais quoi ? Comment ?

Le couple reste à inventer. Dans sa forme actuelle il date au mieux de cinquante ans, alliant parité dans les fonctions, liberté dans les choix, responsabilité partagée.

Entre le modèle souvent contraint de nos grands-parents, ou le modèle audacieux, mais finalement traditionnel de nos parents, nous voici avec la possibilité d’oser, autrement. Mais quoi ? Comment ?

Le modèle exclusif et à vie n’est plus la référence. Le modèle jetable, avec partenaire à changer après usage n’est pas de mise non plus. Le couple reste à inventer, pour chacun.

IL est difficile d'abandonner les vieux mythes de notre culture occidentale

Couples par intermittence, de vacances, couples le-temps-d’installer-une-famille, couple TGV, couple à trois, couple recomposé, couple entrepreneurial, couple missionnaire ou militant, chacun de ces couples va se constituer autour d’un projet qui va donner forme et porter la vie à deux. Mais pour vivre comment ?

Les vieux mythes de notre culture occidentale nous rattrapent : « l’amour toujours », « toi et toi seulement », « ensemble et tout ensemble ». Notre angoisse de solitude nous fait glisser inexorablement vers cette tentation d’un autre soi-même qui ne nous quitterait jamais, partageant une complicité nécessairement harmonieuse. L’illusion est tenace et la déception parfois abyssale !

Pour reprendre les propos du philosophe Olivier ABEL, le couple ne peut pas inventer sa liaison sans déjà envisager la déliaison. Le plus difficile pour le couple n’est pas de s’aimer, mais de ne plus s’aimer, voir même de se détester. La force du couple réside dans sa capacité à traverser les conflits, à oser la crise, à savoir entrer en conflit !

Partager l’élan amoureux et vivre ensemble se nourrit parfois d’évidences. Quelque chose s’impose. Mais après ?

La déception, la rupture de confiance, les relents parentaux au milieu de la relation du couple deviennent vite insupportables. Comment alors ne pas tout arrêter, là ?

Sans nier les moments heureux – et il y en a beaucoup- la qualité d’un couple se nourrit de sa compétence à se confronter, à oser la dispute, à mettre en avant ses capacités émotionnelles et intellectuelles pour que chacun des partenaires redevienne acteur de sa vie et non plus victime de soi, de l’autre ou de la situation.

Je dirai volontiers cela de la thérapie du couple : c’est un espace où le couple peut s’engueuler, sans peur de se perdre. C’est un temps où sans peur des blessures ouvertes, le couple peut se rechoisir. Parce que le couple a osé la confrontation. C’est par ce chemin que chaque couple peut s’inventer et grandir.


Jean-Paul Sauzède


©2019 Les Thérapeutes du Couple